From 1 - 10 / 14
  • Un centre d'examen du permis de conduire peut désigner indifféremment des locaux administratifs (bureau du délégué) des salles utilisées pour l'examen théorique (ETG) des pistes utilisées pour l'examen pratique (moto, poids-lourds) un secteur correspondant à un circuit pour l'examen pratique Les centres d'examen des permis de conduire sont principalement caractérisés par leur localisation géographique, leur nature (pratique, théorique, administratif) et leur qualification (examen théorique, permis A, permis B, permis EC). L'intérêt du présent standard est de permettre aux directions départementales des territoires de cartographier les centres d'examen des permis de conduire afin d'informer le public de leur localisation.

  • Il s’agit de la plus petite fraction d’un itinéraire. Le segment contient toutes les informations de base telles que : * les informations IGN récupérées de la base de données Topo (nom de la rue, largeur, sens de circulation, nature de la route) ; * le revêtement de la route cyclable ; * son état d’avancement (en projet ou ouvert) et l’année d’ouverture ; * le statut de l’aménagement (voie verte, bande cyclable, piste cyclable, route,…) ; * le gestionnaire et le maître d’ouvrage ; * s’il s’agit d’un sens unique ; * la source de l’information ; * le numéro du département. La géométrie des classes d’entités linéaires (PORTION, BOUCLE et VELOROUTE) dépendent de la géométrie de cette classe d’entités.

  • Une véloroute est le plus grand itinéraire cyclable. Il s’agit d’un assemblage de segments ou de portions cyclables. Elle est caractérisée par : * un numéro et un nom officiel ; * une commune de départ et d’arrivée ; * une année d’inscription et d’ouverture ; * une possible inscription dans un schéma de développement (européen, national, régional, départemental) ; * un site web ou un lien URL peut être précisé pour décrire l’itinéraire.

  • Ce jeu de données permet de tracer des itinéraires en projet futur (véloroutes ou boucles). Il permet de récolter les informations et de les enregistrer, de façon à voir l’état d’avancement des projets. Ces informations seront ensuite basculées dans les couches « segments », « portions », « véloroutes » ou « boucles » lorsque le projet est réalisé et les travaux effectués.

  • Périmètres des Sites d'Interet Communautaire (SIC)appartenant au reseau europeen Natura 2000 Le réseau Natura 2000 comprend 2 types de zones réglementaires : les Zones de Protection Spéciale (ZPS) et les Zones Spéciales de Conservation (ZSC). Les Zones Spéciales de Conservation (ZSC) visent la conservation des types d'habitats et des espèces animales et végétales figurant aux annexes I et II de la Directive europeenne "Habitats" du 21/05/1992. Pour désigner les ZSC, chaque État membre fait part de ses propositions à la Commission européenne, sous la forme de pSIC (proposition de Site d'Intérêt Communautaire). Après approbation par la Commission, le pSIC est inscrit comme Site d'Intérêt Communautaire (SIC) pour l'Union européenne et est intégré au réseau Natura 2000. Un arrêté ministériel dé signe ensuite le site comme ZSC. Tous les attributs des données originales DIREN peuvent être conservées si besoin. Ces attributs ne sont pas forcément les mêmes d'une DIREN à l'autre.

  • Le produit SCAN Régional® version 2 est une collection d'images cartographiques numériques en couleur, obtenues par rastérisation des données vecteur de la série « Cartes régionales » éditées par l'IGN. Ces images couvrent l'ensemble du territoire français métropolitain.

  • Un point d’intérêt permet de localiser des équipements ou services liés à l’utilisation de l’itinéraire, des sites touristiques ou des points d’intermodalité (gare, parking, port…). Un point d’accès intermodal localise la proximité d’un point d’arrêt appartenant à un autre réseau de transport offrant la possibilité d’accéder ou de quitter le réseau cyclo-touristique en utilisant un autre mode de transport. Quelques détails sur les différents types de points d’intérêts : * Point d’intérêt touristique : office de tourisme et syndicat d’initiatives, hébergement, sites à visiter ; * Point d’intérêt d’accès aux autres moyens de transport : accès à une gare routière, accès à une gare ferroviaire, accès à une gare maritime, accès à une gare fluviale, accès à une gare aéroportuaire, accès à une station de transport en commun ; * Point de services : restaurant, marché, sanitaires, relais vélo service, relais vélo, station de gonflage, réparation et location de vélo, aire de pique-nique, point d’eau. Seuls les points d’intérêt sur l’itinéraire ou à proximité immédiate de l’itinéraire sont retenus. Ils doivent être accessibles à vélo depuis l’itinéraire, donc à une distance raisonnable de celui-ci c’est-à-dire à une distance n’excédant pas 5 km (de préférence).

  • Une portion contient plusieurs segments. C’est l’intermédiaire entre un segment et une véloroute ou boucle. Il existe 6 types de portions : * une étape est une portion à visée touristique et peut se parcourir en une journée ou relier 2 villes d’intérêt touristique (cela peut être une boucle par exemple). Elle est notée E ; * une variante est une portion qui représente une alternative à l’endroit d’une bifurcation d’un itinéraire principal. Elle est notée V ; * une portion provisoire est une déviation d’un itinéraire due à une zone infranchissable ou un passage exceptionnellement fermé à la circulation (par exemple pour cause de travaux). Elle est notée P ; * une portion spécifique est pour le cas où le sens est unique pour un itinéraire et une portion est proposée pour la circulation inversée. Elle est notée S ; * une antenne relie l’itinéraire à un point d’intérêt, mais cette portion est balisée, avec des panneaux touristiques ou cyclotouristiques. Elle est notée A ; * une portion spécifique sur variante ou antenne. Elle est notée X.

  • Un point de repère, suivant sa nature, peut être un nœud (extrémité de segments cyclables) ou un point de branchement (toujours à l’extrémité d’un segment cyclable) indiquant l’accès à un point d’intérêt : * le début ou la fin d’une étape (rattaché à la couche portion) ; si c'est une boucle, on n'a pas de point repère début/fin d'étape ; * une intersection entre deux itinéraires (rattaché à la couche portion) ; * une bifurcation (entre un itinéraire principal et une variante, rattachée à la couche portion) ou vers une liaison (rattaché à la couche liaison) ; * un accès à un point d’intérêt ; * la localisation d’un compteur de fréquence vélos (le numéro de compteur sera alors renseigné) ; * un passage délicat. Les différents types de points d’intérêts que l’on peut trouver sont expliqués ci-dessous : 1. Accès à un point d’intérêt (classe cyclo_pt_interet) de type : transport, service ou site touristique 2. Une bifurcation (vers une variante, une antenne, une liaison ou une portion spécifique) 3. La localisation d’un compteur de vélos 4. Le début ou la fin d’une étape 5. Une intersection entre 2 itinéraires 6. Un passage délicat

  • Ce jeu de données délimite un périmètre de 5 km autour de la véloroute « Loire à vélo », accessible uniquement par vélo. Cette couche permet aux établissements proches de la Loire à vélo de bénéficier d’un label « Accueil vélo » ou "Loire à vélo". Le zonage est construit à partir du réseau viaire et en utilisant des outils d'analyse de type "zone de desserte" autour des tracés.